Littérature

  Faust, Raphaël de Valentin ou encore Dorian Gray sont des Figures fantastiques différentes de la littérature mais ayant un point commun, celui du désir d’immortalité et de jeunesse éternelle. En effet bien que les tentatives historiques n’aboutissant pas à un résultat concret et à des réponses claires à la question de vie éternelle, l’immortalité reste fantasmée dans les livres, les tableaux et plus récemment inspire de nombreux cinéastes.

LE MYTHE DE FAUST

 C’est en 1808 que Goethe s’empare à sa manière du  personnage de Faust dans une œuvre en deux parties. Dans une première partie, Goethe présente Faust comme un vieux savant solitaire qui n’a pas su profiter de la vie, subitement désireux de savourer la vrai vie et d’en profiter, il fait appel au diable qui lui transmet Méphistophélès, avec qui il va conclure un pacte : il échange son âme contre une nouvelle jeunesse soit une deuxième vie. Dans une seconde partie, Faust est présenter comme un docteur qui a toujours voulu posséder la toute puissance, le savoir universel et le rêve de tous les hommes celui de percer le secret des questions existentielles, il va alors risquer son âme pour faire progresser le savoir humain. Dans ces deux parties, Faust sera sauvé par son repentir grâce à Dieu.

LA PEAU DE CHAGRIN

 C’est en 1831 qu’est publié pour la première fois La peau de chagrin, un roman racontant les aventures d’un jeune aristocrate Raphaël de Valentin piégé par ses propres désirs. Raphaël de Valentin est désespéré, ruiné afin de rembourser son père, il est au bord du suicide. Par coïncidence il rentre chez un vieil antiquaire qui lui propose alors « une peau de chagrin » qui a la capacité d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : «  Si tu me possèdes, tu possèderas tout, mais ta vie m'appartiendra » mais le vieillard prévient le jeune homme que chaque désir rétrécira la peau qui représente sa vie: « Le cercle de vos jours, figuré par cette Peau, se resserrera suivant la force et le nombre de vos souhaits, depuis le plus léger jusqu'au plus exorbitant » . Raphaël accepte alors ce pacte sans s’inquiéter des propos de l’antiquaire. Il devient alors riche, tient une vie de rêve, connaît la gloire et la popularité. La peau lui permet d’acquérir l’énorme héritage de son oncle ainsi que l’amour de Pauline. Mais rapidement, le jeune homme s’affaiblit et se transforme en un être précocement vieilli. Il découvre alors le rétrécissement de la peau et se souvient des paroles du vieillard, il finit par vivre isolé, désirant éviter d’émettre le moindre vœu. Sa survie devenant son angoisse, il réalise, que même s’il est muni d’un fabuleux pouvoir, il n’en a rien fait, et il meurt assailli de regret, accablé par un dernier désir, celui de vivre encore.

DORIAN GRAY

 Inspiré de La Peau de Chagrin, c'est en 1890 qu'Oscar Wilde a publié Dorian Gray, un roman éponyme racontant l'histoire d'un jeune homme d'une très grande beauté.  Son ami Basil Hallward peint un portrait de lui. Appelé à se contempler, il se rend compte de la justesse de la vie et se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de son nouvel ami Lord Henry qui l’entraine dans la corruption. Une profonde jalousie en vers le tableau va alors naître en lui ce qui l’entraine alors à faire un souhait absurde, désirant que le tableau vieillisse à sa place. Ceci lui permettrait de conserver sa jeunesse et sa beauté éternellement, et donc de bénéficier de la jeunesse éternelle. Le tableau devient alors « le miroir de son âme » prenant sur lui la disgrâce du temps et de la vieillesse.

 

DRACULA

    Apparut pour la première fois  au  Moyen Age, c’est en 1819 que les histoires de vampires redeviennent à la mode avec le roman gothique en Angleterre, inspirant Bram Stoker qui se servira de cette tendance mais s’inspirera aussi de la légende de Vlad Ţepeş (Vlad III l'Empaleur), prince de Valachie au XVe siècle pour exploiter son roman. C’est en 1897 qu’est publié pour la première fois Dracula  un roman  de Bram Stoker, racontant le récit des aventures d’un clerc de notaire londonien, Jonathan Harker qui se retrouve l’hôte de son client, Dracula, un vampire c’est à dire être immortel qui a besoin de se nourrit du sang des vivants pour survivre.

Ce thème du vampirisme sera repris par de nombreux auteurs tel que Charles Nodier ou encore Théophile Gautier en France. Plus récemment, la légende des vampires a inspiré de nombreux cinéastes et le thème des vampires sera exploité dans de nombreuses séries.

 

 

 Dracula, Bram Stoker               Dracula, adaptation cinématographique

 

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site